Plus que deux mois pour songer à réduire son impôt sur les revenus 2015 :


Plus que deux mois pour songer à réduire son impôt sur les revenus 2015 : votre cabinet FINANCIEREMENT PARLANT vous accompagne de la recherche jusqu’au financement.

Le plus rapide la souscription de parts de SCPI PINEL ; en effet, la réduction d’impôt est alors effective dès l’année de souscription des parts. Pour une mise en location de 12 ans on peut valider 21% de réduction d’impôt. Ce dispositif s’arrête au 31/12/2016 et rentre dans le plafonnement des niches fiscales.

Le dispositif PINEL en « dur » possède désormais deux variantes : le neuf et l’ancien réhabilité. Le cahier des charges est conséquent entre les performances techniques requises, les zones éligibles, les caractéristiques du logement avant réhabilitation s’il s’agit d’un logement ancien, l’encadrement des loyers et de l’enveloppe globale du PINEL (300 000 € maximum pour un prix de 5500 €/m²). D’où la nécessité de confier la recherche à votre conseiller en gestion de patrimoine. L’avantage fiscal débute à la mise en location, pour une durée de 6 ans (12%), 9 ans (18%), 12 ans (21%). Autre avantage non négligeable, le bail peut être fait pour enfants ou un parent, dans le respect de l’encadrement des loyers et des conditions de ressources.
Ce dispositif s’arrête au 31/12/2016 et rentre dans le plafonnement des niches fiscales.

Le dispositif CENSI-BOUVARD éligible jusqu’au 31/12/2016, permet une réduction de 11% des sommes investies plafonnées à 300 000 €, répartie sur 9 ans. Ce dispositif permet l’acquisition d’un logement, au sein d’une résidence de service confiée à la gestion d’un exploitant. L’engouement est désormais fort pour les résidences séniors ; les leaders se réunissent pour proposer un nombre de lots proches de la demande et offrent une expérience de qualité à l’acquéreur et au futur locataire : le sénior valide qui conserve l’autonomie de son logement, la prestation de service à la carte, dans un cadre proche de toutes les commodités.

Enfin, le dispositif MALRAUX permet sous forme d’acquisition de SCPI en déficit foncier de déduire de 22% à 30% des dépenses engagées à la rénovation des bâtiments appartenant au dispositif.