Assurance vie ou le dernier bouclier fiscal :


L’assurance vie ou le dernier bouclier fiscal :

L’assurance vie permet en autre de :

  • préparer sa retraite à la carte
  • transmettre son patrimoine dans des conditions privilégiées
  • d’obtenir un crédit

L’assurance vie est pour l’instant épargné par le couperet du barème progressif de l’impôt, en conservant son statut dérogatoire du prélèvement forfaitaire libératoire en cas de rachat.

Assurance Vie : les assureurs rivalisent d‘inventivité pour booster les performances !

L’assurance vie reste incontestablement le placement préféré des Français. Sa fiscalité toujours avantageuse mais également la sécurité d’un capital garanti poussent les souscripteurs à investir surtout sur les fonds en euros.

Compte-tenu de l’environnement économique fragile, la performance moyenne pour 2013 devrait encore baisser.

Les assureurs se sont donc mis en quête de parade pour doper les rendements, tout en préservant la liquidité des contrats, qui reste un autre atout de l’assurance vie.

Une des pistes explorée par PRIMONIAL et son contrat SERENIPIERRE, est la « pierre-papier » : le fonds euros est alors investi en grande partie dans l’immobilier locatif, à travers des SCPI (*1) et des OPCI (*2), les loyers des locataires indexés sur l’inflation optimisent alors le rendement du fonds, ce qui a permis un rendement de 4.15 % en 2012 sur ce contrat.

 Une autre piste explorée depuis quelques années par AG2R La Mondiale, est le fonds en euros dit « actif » ou « à coussin », tel que proposé avec €uroCit’. Le capital reste garanti, le contrat profite de l’évolution uniquement à la hausse des marchés boursiers. Pour ce faire, ils diversifient entre 20% et 30% de leurs encours sur des fonds actions ou diversifiés, en gérant cette poche dynamique de manière « chirurgicale » et permettre ainsi que les gains soient définitivement acquis chaque année, d’où un rendement annuel supérieur à 4%.

 Le gouvernement a quant à lui, annoncé la création d’un fonds euro-croissance en 2014. L’idée : maintenir un taux élevé de rendement et de garantie, mais davantage orientés vers des produits plus risqués qui contribuent au financement de l’économie et notamment de l’investissement des PME et des ETI. Les transferts entre contrats seront autorisés pour permettre de conserver l’antériorité fiscale.

A suivre….

 

(*1) sociétés civiles de placement immobilier

(*2) organismes de placement collectif immobilier

 

Contactez-nous pour une présentation de ces produits et une étude approfondie de votre projet !